Présentation d’Ansible

Ansible

Ansible est un gestionnaire de configuration et un outil de déploiement et d’orchestration très populaire et central dans le monde de l'infrastructure as code (IaC).

Il fait donc également partie de façon centrale du mouvement DevOps car il s’apparente à un véritable couteau suisse de l’automatisation des infrastructures.

histoire

Ansible a été créé en 2012 (plus récent que ses concurrents Puppet et Chef) autour d’une recherche de simplicité et du principe de configuration agentless.

Très orienté linux/opensource et versatile il obtient rapidement un franc succès et s’avère être un couteau suisse très adapté à l’automatisation DevOps et Cloud dans des environnements hétérogènes.

Red Hat rachète Ansible en 2015 et développe un certain nombre de produits autour (Ansible Tower, Ansible container avec Openshift).

Architecture : simplicité et portabilité avec ssh et python

Ansible est agentless c’est à dire qu’il ne nécessite aucun service/daemon spécifique sur les machines à configurer.

La simplicité d’Ansible provient également du fait qu’il s’appuie sur des technologies linux omniprésentes et devenues universelles.

  • ssh : connexion et authentification classique avec les comptes présents sur les machines.
  • python : multiplateforme, un classique sous linux, adapté à l’admin sys et à tous les usages.

De fait Ansible fonctionne efficacement sur toutes les distributions linux, debian, centos, ubuntu en particulier (et maintenant également sur Windows).

Ansible pour la configuration

Ansible est semi-déclaratif c’est à dire qu’il s’exécute séquentiellement mais idéalement de façon idempotente.

Il permet d’avoir un état descriptif de la configuration:

  • qui soit auditable
  • qui peut évoluer progressivement
  • qui permet d'éviter que celle-ci ne dérive vers un état inconnu